Skip to content
Culture FI : « 200 millions ». C’est le nombre d’habitants que compterait la France si elle avait connu la même croissance démographique que l’Angleterre au XIXème siècle. Pourquoi ?
03-01-2010
Facebook!  Partager sur Twitter

 hab6.jpg

 

  • Au début du XVIIIème siècle, la France comptait, dans ses frontières actuelles, environ 20 millions d’habitants.
 
  • A la même époque, la population anglaise ne s’élevait qu’à 5 millions de personnes.
 
  • En 1800, il y a environ 29 millions de Français pour 9 millions d’Anglais.
 
  • A la veille de première guerre mondiale, la France affiche 41 millions d’habitants et le Royaume-Uni 35 millions.
 
  • Aujourd’hui, les deux pays ont des populations de tailles équivalentes, autour de 63 millions.
 
  • Au cours du XIXème siècle, la population britannique fait plus que quadrupler, alors que celle de la France augmente à peine de 40%.
 
  • Comme souvent en démographie, on explique mal le différentiel franco-britannique.
 
  • Certains l’attribuent au Code Civil qui, parce qu’il répartissait en parts égales les héritages, aurait encouragé les parents à limiter le nombre de leurs enfants.
 
  • Mais le ralentissement de la natalité en France est antérieur à Bonaparte.
 
  • Quoi qu’il en soit, si la France avait connu au XIXème siècle le même taux de croissance démographique que l’Angleterre, elle compterait aujourd’hui sans doute environ 200 millions d’habitants.
 
  • On attribue souvent la relative stagnation de la population française à l’entre-deux-guerres : c’est en réalité au XIXème siècle que tout se joue !

 

 

Sources : La population française , Le XVIIIème siècle , L’indispensable ,  Université Paris 1   

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  
 

Diagonales

Credo quia absurdum

Les entreprises ont depuis longtemps pris l'habitude de sous-traiter la réflexion à des consultants externes, afin de se concentrer sur l'action. Ainsi, le regard analytique des sociétés de conseil vient compléter l'approche souvent empirique des managers. Mais voilà que prospèrent aujourd'hui des prestataires d'intuition. En [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES