Skip to content
Culture COM : « Lorem ipsum dolor sit amet ». Inutile de chercher à traduire cette formule célèbre. Pourquoi ?
15-12-2010
Facebook!  Partager sur Twitter
avec

tm.jpg

  lorz2.jpg

  • Réponse : parce qu’elle ne veut rien dire
 
 
  • En imprimerie, pour calibrer une mise en page, on utilise généralement un faux texte.
 
  • Le plus pratiqué, par tradition, est le Lorem ipsum, encore appelé bolo bolo, dont les premières lignes sont les suivantes :
 
  • Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisci elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus…
 
  • Ce texte n’a aucune signification : c’est une reproduction partielle d’un ouvrage de Cicéron, dont seuls des mots ou parties de mots ont été conservés : (...) qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia (...).
 
  • Le dispositif a l’avantage de fournir un ensemble équilibré en mots courts et longs, voyelles et consonnes, ponctuations diverses.
 
  • Mais le Lorem ipsum présente les défauts de ses qualités.

  • Si son absence de signification permet d’évaluer la mise en page sans être influencé par le contenu, elle conduit à ne pas le lire et perturbe ainsi l’appréciation.
 
  • Il existe d’autres textes automatiquement générés à l’usage des maquettistes, dont les générateurs sont disponibles sur Internet.
 
  • Certains proposent également, pour les amateurs, des productions automatiques de bla-bla bureaucratiques…
 
  • Mais le Lorem ipsum demeure le plus traditionnellement utilisé.

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)
 Email :  
 

Diagonales

L'argent de nuit

A Tokyo, les distributeurs automatiques de billets, gratuits pendant les heures de bureau, font payer une commission en soirée et durant le week-end. Les hypothèses d'explication abondent. Financières : recharger les appareils la nuit et les jours de congés coûterait plus cher qu'en semaine. Morales : l'argent que l'on retire le soir se [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES