Skip to content
Culture COM : Léonidas : le concept de ces boutiques de chocolat belge n’a pas changé depuis un siècle. Mais pourquoi affichent-elles un nom et une effigie grecs ?
13-05-2017
Facebook!  Partager sur Twitter
          avec
 
tm.jpg

  com200612.jpg

  • En 1910 et 1913, Léonidas Kestekides, un confiseur américain dont la famille est originaire d’Anatolie, se rend aux expositions universelles de Bruxelles et de Gand.
 
  • Ses confiseries obtiennent un grand succès.
 
  • Il tombe amoureux d’une jeune Belge et décide de s’installer à Bruxelles, où il ouvre plusieurs salons de thé et commence à vendre des ballotins de chocolats.
 
  • En 1935, Basile Kestekides, le neveu de Léonidas, lance ce qui est encore aujourd’hui le concept des boutiques : exposition en devanture, ballotins, chocolats noir et blanc, pralines, dragées, meilleur prix.
 
  • Pour rendre hommage à son oncle, il associe à la marque naissante l’effigie du roi Léonidas 1er de Sparte, le héros de la bataille des Thermopyles (480 avant J-C) contre les Perses.

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)

Diagonales

Commonwealth

Avec Theresa May, on avait découvert la politique de la chaussure. Propriétaire, selon les meilleures estimations, d'une centaine de paires, la Première ministre britannique est réputée faire passer des messages politiques par leur intermédiaire. Les observateurs politiques ont pris l'habitude de scruter ses pieds. Justin Trudeau, l [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES