Skip to content
Culture COM : Léonidas : le concept de ces boutiques de chocolat belge n’a pas changé depuis un siècle. Mais pourquoi affichent-elles un nom et une effigie grecs ?
14-05-2017
Facebook!  Partager sur Twitter
          avec
 
tm.jpg

  com200612.jpg

  • En 1910 et 1913, Léonidas Kestekides, un confiseur américain dont la famille est originaire d’Anatolie, se rend aux expositions universelles de Bruxelles et de Gand.
 
  • Ses confiseries obtiennent un grand succès.
 
  • Il tombe amoureux d’une jeune Belge et décide de s’installer à Bruxelles, où il ouvre plusieurs salons de thé et commence à vendre des ballotins de chocolats.
 
  • En 1935, Basile Kestekides, le neveu de Léonidas, lance ce qui est encore aujourd’hui le concept des boutiques : exposition en devanture, ballotins, chocolats noir et blanc, pralines, dragées, meilleur prix.
 
  • Pour rendre hommage à son oncle, il associe à la marque naissante l’effigie du roi Léonidas 1er de Sparte, le héros de la bataille des Thermopyles (480 avant J-C) contre les Perses.

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à REFERENCES (par oomark)

Diagonales

Summum jus, summa injuria ?

Comment sera formulée l'interdiction pour les parlementaires d'employer les membres de leur famille ? Se limitera-t-elle au cadre strict du mariage ou sera-t-elle étendue à celui du Pacs ? Quid de l'union libre et des familles recomposées ? Des maîtresses, des amants, des ex... ? On attend avec gourmandise de voir comment, en cuisin [ ... ]

LES DERNIERS ARTICLES DES RUBRIQUES