Skip to content
OPEN PORTAL SOFTWARE - OpenPortal@ENT Ecoles Supérieures - Ecole des Mines de Nantes
Écrit par redaction
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
19-12-2006
Facebook!  Partager sur Twitter



L’Ecole des Mines de Nantes choisit OpenPortal® ENT Ecoles Supérieures
Avec ce nouveau client, OpenPortal Software renforce sa positon de leader de la gestion de la formation auprès des écoles supérieures

OpenPortal Software, éditeur d’un générateur de portails intranet/extranet collaboratifs et de solutions métiers dédiées aux établissements d’enseignement supérieur, annonce que l’Ecole des Mines de Nantes (EMN) a choisi sa solution Open Portal® ENT Ecoles Supérieures pour gérer la scolarité et les formations (SIGS).

Créée en 1990 par le ministère de l'industrie, avec le concours des collectivités locales, l’Ecole des Mines de Nantes a été conçue comme un outil de formation et de recherche au service du développement de l'industrie. Avec ses 600 élèves-ingénieurs, 250 enseignants-chercheurs, 86 doctorants, 160 personnels techniques et administratifs et ses 250 intervenants extérieurs issus de l’univers de l’entreprise, du conseil et des centres de recherche, l’EMN recense 150 diplômés chaque année.

Afin d’améliorer les processus pédagogiques de formation, la gestion administrative et financière et pour faciliter le travail collaboratif entre les différents acteurs des formations, l’Ecole des Mines de Nantes a choisi de s’équiper d’une offre logicielle performante, répondant aux besoins de ses principaux métiers et simple d’utilisation. Elle a retenu la solution OpenPortal® ENT Ecoles Supérieures, offre spécialement conçue pour les Ecoles Supérieures.
"Nous avons été séduits par cette offre particulièrement adaptée à notre métier et nous avons apprécié les connaissances des consultants fonctionnels sur notre activité. Au cours de la mise en place du projet, OpenPortal Software continue à faire preuve d'une écoute active et travaille jusqu'à présent en adéquation avec nos attentes," témoigne Bernard Lemoult, Professeur, adjoint au Directeur des Etudes de l’Ecole des Mines de Nantes et Directeur de projet SIGS (Système d’Information de Gestion de la scolarité).
« Nous sommes heureux de la confiance accordée par l’Ecole des Mines de Nantes qui a su voir les perspectives d’évolution de notre offre OpenPortal® ENT Ecoles Supérieures. Nous sommes fiers de constater que notre produit a obtenu la meilleure notation sur chacun des critères établis, par rapport aux solutions concurrentes consultées. Nos atouts métiers et la facilité d’intégration de notre solution à tout système d’information existant ont fait, une fois de plus, la différence, » se réjouit Gilles GUERRIN, PDG d’OpenPortal Software.

L’école des Mines de Nantes est la cinquième école supérieure à choisir OpenPortal® ENT Ecoles Supérieures, après l’Ecole Nationale de la Magistrature de Bordeaux (ENM), l’Ecole Supérieure Angevine d’Informatique et de Productique (ESAIP), l’Institut des Sciences et Techniques de l’Ingénieur d’Angers (ISTIA) et les Ecoles de Gestion et de Commerce (Groupe EGC).

 



http://www.openportal.fr
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

La calme avant la tempête

En 1909, reprenant une formule de Lamartine en 1839, l'éditorialiste de L'Intransigeant, quotidien conservateur et antidreyfusard, s'inquiète de voir la France s'ennuyer. Motifs de cet ennui : l'individualisme et le défaut d'ambition des dirigeants politiques. En 1968, l'éditorialiste du Monde observe à son tour une accoutumance au [ ... ]
D'une guerre à l'autre

Avant la guerre de 1870, Wagner – qui a séjourné deux fois trois ans à Paris – n’est apprécié que par une minorité des mélomanes français. Ses partisans, dont Baudelaire, le défendent activement. Progressivement, l’opéra wagnérien trouve sa place sur la scè [ ... ]
Eugénie

Je l’ai côtoyée, lorsqu’elle était jeune fille ; je l’ai vue, lorsqu’elle était veuve et déchue ; j’ai causé avec elle ; je l’ai écoutée, dans les petits salons d’Arenenberg et dans la galerie de Camden Place ; je trouve Persigny indulgent, et je dirais volontiers [ ... ]